Technique de peinture – Martin Eller


Les peintures de Martin Eller sont réalisées avec des couleurs de haute qualité partiellement auto-frottées sur un fond de peinture soigneusement préparé dans divers classeurs. Les dessins sont dessinés à l’encre avec des plumes et des pinceaux en acier et transférés sur la surface de la peinture à l’aide de projections traditionnelles à mailles carrées. La détrempe est utilisée pour la sous-peinture et l’élévation du blanc, l’huile dans les couches supérieures. Selon les besoins, une cire d’abeille ou une dispersion acrylique (au lieu de résines solubles dans l’essence) est utilisée comme revêtement final.

Martin Eller rejette explicitement le «culte» qui se fait autour de la technologie en général et de la technique de peinture en particulier:

«Les affirmations sur les secrets mystiques de la peinture, sur les couleurs énigmatiques de l’Orient, les essences préparées alchimiquement, les consécrations nécessaires qui ne sont malheureusement plus disponibles, etc., sont des bêtises ou de la simple publicité. La peinture à l’huile alla-prima combinée sur un dessin soigné et un fond de tempera suit des considérations purement rationnelles. C’est le résultat de siècles de développement depuis Jan van Eyck, où les innovations techniques telles que les miroirs de projection optiques ou les couleurs précipitées chimiquement ont toujours été tenues pour acquises. »

Exemples de différentes techniques: glaçures à l’huile sur détrempe, peinture à l’huile de résine pâteuse, huile à l’huile prima, technique de mélange acrylique, détrempe, dessin à l’encre.

Laisser un commentaire